Confidences d'un e-Cuisiniste™

Quel type de mobilier de cuisine choisir ?

Comment est fabriqué un meuble de cuisine ?

Partons du constat qu’en général, les meubles de cuisine, du moins ceux fabriqués par l’industrie, sont tous élaborés selon le même principe de fabrication. Que ce soient les cuisines en kit, les cuisines montées d’usine et les cuisines de luxe. La catégorie moins courante des cuisines de luxe peut être proposée entièrement sur mesure comme certaines cuisines artisanales le sont.

Essayons d’y voir plus clair…

Les corps de meuble

Un corps de meuble de cuisine est par principe composé des mêmes éléments, à savoir par exemple pour un meuble bas : 2 cotés, 1 dessous, un dessus ou bien des traverses, et un fond arrière plus ou moins épais.

Ce fond est un peu en retrait de façon à laisser un espace à l’arrière du meuble que l’on nomme : le vide sanitaire.

Ce caisson reçoit des pieds sur le dessous, qui sont réglables en hauteur de façon à assurer la mise à niveau lors de l’assemblage avec les autres meubles participant à la composition de la cuisine.

Les corps de meubles (appelés aussi caissons) placés en hauteur ne disposent pas d’un vide sanitaire important comme les meubles bas. Par contre, des systèmes de fixation muraux (différents selon les fabricants) fixés sur les côtés à l’intérieur du caisson, assurent l’accroche avec le mur.

Les panneaux employés pour la fabrication des caissons ont en général une épaisseur de 19 mm, du moins pour la plupart des fabrications françaises, mais on trouve aussi du 18 mm surtout en Italie et du 16 mm pour certaines fabrications Espagnoles et Allemandes. Ces panneaux sont généralement recouverts de mélamine.

Ceci dit en passant, l’épaisseur du panneau n’influe aucunement dans la solidité du meuble, ce qui importe c’est essentiellement sa densité.

Ce caisson reçoit également des aménagements de diverses sortes. Les principaux sont les portes battantes et les tiroirs.

Les façades : portes, tiroirs et coffres

Pour qu’une porte soit solidaire du caisson qui la reçoit et qu’elle puisse s’ouvrir et se refermer, il faut qu’elle soit reliée au caisson par des charnières, dites invisibles, qui sont à la fois fixées sur le caisson par une platine et sur la porte dans un logement nommé « trou de chapelle ».

Les charnières invisibles actuelles sont démontables à l’aide d’un simple clip, ce qui permet d’ôter la porte sans devoir utiliser un outil (c’est bien utile au printemps lorsque l’on doit nettoyer les chants des portes et les chants avant des meubles). Certaines charnières sont également équipées de freins qui permettent une fermeture en douceur. Fini les portes qui claquent et font sursauter tout le monde…

Nous trouvons encore dans certaines fabrications qui proposent des modèles dits tradition ou campagnard, voire provençal, des articulations de portes par fiches à lacets comme sur certains meubles anciens ou d’antiquaire. Ces systèmes sont malgré tout actuels…

Un caisson de tiroir est solidaire de son meuble à l’aide de coulisses. Ces coulisses sont pratiquement toutes aujourd’hui à sortie totale. Ce qui implique, lorsque le tiroir est monté et qu’il est ouvert, que le caisson sorte complètement du meuble et donne à voir son contenu dans son entier. Alors que les anciens modèles (qui certes peuvent encore être employés pour des produits bas de gamme) ne laissaient voir que les 3/4 avant du tiroir.

Une partie de la coulisse est fixée à l’intérieur du caisson (une à droite et une à gauche), l’autre partie recevra le tiroir par lui-même. Et la façade de ce tiroir est rendu solidaire de l’ensemble par un système de clips, réglables en hauteur et en largeur. Il en est de même pour les grands tiroirs coffres, dits « casseroliers » ou bacs coulissants.

Certains meubles pourront recevoir des équipements intérieurs plus ou moins complexes, ainsi que des appareils ménagers intégrables tels les réfrigérateurs et les divers types de fours.

En ce qui concerne les machines à laver la vaisselle ou le linge qui pourront être intégrées dans une cuisine, elles ne nécessitent pas de meuble pour les recevoir. Par contre elles peuvent être habillées d’une porte, si ces machines sont aptes à les recevoir, parce que « intégrables » et non « à poser ».

Notons aussi que les côtés des meubles qui seront apparents après le montage de la cuisine peuvent être habillés ou décorés suivant les désirs du client et les possibilités de fabrication. Pour les besoins de l’agencement, ces côtés pourraient avoir un coloris ou une matière différente du caisson de structure.

Notons également que les fonds de certains meubles seront ouverts pour des raisons techniques. Les armoires pour les réfrigérateurs et les fours seront sans fond arrière à l’emplacement du matériel pour des raisons évidentes de ventilation, et les meubles sous évier pour des raisons de raccordement des tuyauteries au réseau.

Recevez 7 Conseils d'un Pro Avant d'Acheter Votre Cuisine
Livret d'Information Gratuit


 

Type de mobilier de cuisine en kit

Le principe de la cuisine en kit, c’est de livrer le mobilier « à plat », c’est à dire non monté d’usine. Dans le carton correspondant à chaque meuble se trouvent les côtés, dessus ou traverses, dessous et fond, pré percés et prêts à être montés par vos soins ou ceux de l’installateur, s’il doit intervenir.

Parfois dans le même carton se trouvent les portes, les caissons et façades des tiroirs ou des coffres. La quincaillerie de base s’y trouve également pour assurer l’assemblage des pièces et ainsi permettre le montage de cette cellule et de ses attributs. Pieds de meuble, socles, fileurs, corniches et plans de travail seront emballés à part.

Quels sont les avantages et les inconvénients du mobilier en kit ?

Le faible encombrement tout d’abord si vous devez vous-même assurer la livraison de votre cuisine.
Et bien sûr le prix.

Il va sans dire que le prix de revient de mobiliers en kit sera moins élevé du fait de la mise en œuvre bien moins importante au niveau de la fabrication. Bien qu’il faille des emballages spécifiques adaptés à chacun des meubles fabriqués.

Le transport sera également plus avantageux pour le fabricant qui garnira ses camions d’un nombre plus important de cuisines, du fait du cubage drastiquement diminué par meuble transporté.

Enfin et d’une manière générale, les types de portes commercialisées, qui seront toujours parmi les gammes les plus communes, avec des choix de coloris limités, un nombre de références réduites à l’essentiel, mais suffisantes pour des agencement classiques.

Tous ces éléments font que les prix seront plus bas que les cuisines dites montées d’usine, sauf que lorsque vous utilisez les services d’installation qui peuvent vous être proposés par les revendeurs, ces prix auront alors tendance à s’en rapprocher.

Quant aux inconvénients que nous avons déjà cités comme : le nombre de modules retreints, la quantité de modèles et de coloris limités, on peut y ajouter la qualité qui ne sera pas des plus optimale comparée aux autres types de fabrication.

Un autre inconvénient non négligeable, c’est celui de votre compétence… Est-elle d’un niveau suffisant pour concevoir votre cuisine de telle manière que vous n’ayez pas de problème lors de l’installation, qui elle aussi devra être réalisée correctement.

Un bricoleur averti s’y retrouvera sans doute, mais le premier venu certainement pas. A moins que ces éléments importants puissent être pris en charge par le vendeur, qui lui devra avoir les compétences d’un cuisiniste.

Prenez donc garde de bien avoir analysé tous ces éléments avant de vous lancer.

Où trouve-t-on des cuisines en kit ?

En général dans les GSB telles que Leroy Merlin, Castorama, Lapeyre et Ikea ou encore chez But ou Conforama, et on comprend bien pourquoi ! Le stockage, la livraison seront à optimiser (c’est plus facile avec des meubles emballés à plat) ou encore les compétences techniques des personnels qui sont quand même limitées par rapport aux cuisinistes traditionnels (malgré l’apport des logiciels 3D), et si la pose est proposée, ce sera certainement par un service extérieur pas toujours bien maîtrisé.

Choisir un type de modèle de cuisine montée. Moyen ou haut de gamme ?

A priori, on peut imaginer qu’une cuisine de moyenne gamme montée d’usine serait équivalente à du mobilier en kit, mais monté en usine…

A priori seulement, car l’assemblage est assuré sur des chaînes de montage qui permettent, dans le processus de fabrication, un assemblage et un cadrage parfait de chacun des meubles. Les panneaux sont alignés parfaitement, assemblés par des tourillons et collés efficacement, avant de recevoir aménagements, quincailleries et façades qui eux sont installés avec l’assistance d’opérateurs parfaitement formés à ces manœuvres, souvent délicates.

Quels sont les avantages et les inconvénients du mobilier monté d’usine ?

On peut aisément imaginer que ces mobiliers seront déjà plus solides et mieux finis. Vous constaterez d’ailleurs que les fabricants n’offrent pas les mêmes garanties quand les meubles sont montés.

Une autre différence par rapport à du mobilier en kit, c’est l’offre des modules proposés qui sera bien plus importante en dimensions et en usages pour des conceptions élaborées, notamment avec un nombre d’aménagements intérieurs plus important.

Sans oublier les gammes bien plus étendues de portes tant au niveau des formes, des matières que des coloris et de la quincaillerie d’ornement.

Les spécialistes de l’aménagement de cuisine

En règle générale, ces mobiliers sont proposés sur le marché par des spécialistes de l’aménagement de cuisines qui seront en mesure de vous conseiller dans vos choix, en fonction de vos goûts et de vos moyens financiers bien sûr.

Un cuisiniste aura la compétence nécessaire pour étudier un projet et s’engagera sur les résultats qu’une large gamme de produits et d’équipements proposés à ce niveau peut permettre de réaliser, pour une demande particulière que vous pourriez formuler.

Évidemment, vous avez la possibilité de poser vous-même votre cuisine, personne ne vous en empêchera. Mais sachez profiter de l’expertise du cuisiniste qui pourra aisément vous conseiller, même s’il n’intervient pas sur le chantier.

Parmi les inconvénients, il semble que ce soient les mêmes que certains évoqués au sujet des cuisines en kit, lorsque le client veut intervenir lui-même. Son niveau de compétence lui assurera de réaliser sa cuisine avec succès, ou non.

Par exemple le fait de ne pas évaluer certaines impossibilités de transporter un meuble spécifique, du camion de livraison jusqu’à la cuisine, parce qu’une porte sera trop étroite ou qu’il sera impossible de tourner dans un escalier, ou bien alors l’impossibilité de monter un meuble d’angle correctement car les murs qui doivent l’accueillir ne sont pas en angle droit ; ce ne sont là que deux exemples, dommageables…

Quelles sont les différences entre les cuisines de moyenne gamme et celles de haut de gamme ?

La différence viendra essentiellement des matériaux utilisés dans la fabrication des produits, surtout au niveau des façades, de la quincaillerie d’ornement, mais aussi dans l’automatisation des fonctions d’ouverture et de fermeture des portes, tiroirs et coffres.

Les matériaux rares et nobles feront souvent le distinguo dans ces gammes de produits, tout comme certains aménagements spécifiques ou sur mesure (véritablement sur mesure…). Et tout cela influencera bien sûr, le prix.

Il y a d’autres aspects à considérer, notamment ceux de la conception et de la mise en œuvre qui seront la plupart du temps confiées à des spécialistes. Spécialistes qui donneront aussi une plus-value au produit acheté en vous livrant une cuisine, dite « casseroles en mains »…

Où trouve-t-on des cuisines dites de moyen et haut de gamme ?

Parmi les nombreuses enseignes de cuisinistes qui offrent des prestations de moyen et de haut de gamme, nous pouvons citer, Arthur Bonnet, Mobalpa, Schmidt, Chabert Duval, Cuisinella, Charles Réma, Morel, Legrand, André Sagne, Ixina ou SoCoo’c ou encore Comprex. Cette liste n’est pas exhaustive, loin s’en faut.

Recevez 7 Conseils d’un Pro Avant d’Acheter Votre Cuisine
Livret d’Information Gratuit


 

Choisir de s’équiper d’un type de cuisine de luxe

Sans contestation, les cuisines de luxe sont le nec plus ultra réservé à des privilégiés disposant d’un budget conséquent.

La personnalisation poussée à l’extrême d’un design d’avant-garde, les matériaux employés qui sont obligatoirement de premier choix, les aménagements spéciaux à tous les niveaux d’usage, la qualité des finitions irréprochables en font des produits d’exception.

Le tout servi par des professionnels de talent, triés sur le volet par des fabricants exigeants la perfection.

Un seul inconvénient pour ceux qui ne disposent pas d’un budget suffisant : le prix !

Où trouver des cuisines de luxe ?

Pour trouver ce type de cuisines de luxe, il faut s’adresser à des enseignes telles que Hardy Inside, Bulthaup, Poggenpohl, Siematic, Snaidero, Boffi, ou encore Jean Daniel, De Tonge, Saint-André et Xavie’Z…

Quel est le prix d’une cuisine ?

C’est volontairement que nous n’avons pas abordé le domaine des prix de ces différents types de cuisine.

Premièrement, car il est impossible de donner un prix pour un tel produit, en effet aucune implantation de cuisine ne ressemblera à une autre, d’un client à un autre, d’autant plus dans des gammes différentes de produits…

Même si on peut estimer qu’entre les deux extrêmes il est possible de trouver un écart de 1 à 20, vouloir définir un prix médian par catégorie c’est surtout un moyen de se perdre en conjectures, alors que la seule raison qui soit de choisir un modèle plutôt qu’un autre, c’est celle de votre budget.

A méditer…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Si vous avez des remarques à faire sur cet article, ou que vous désiriez un complément d’information, vous pouvez le faire en ajoutant un commentaire ci-dessous. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Incoming search terms:

  • résistance chaleur caisson cuisine
  • cuisine kit ou montée d usine
  • cuisine en kit ou montée dusine
  • cuisine en kit avec vide sanitaire
  • cuisine 16 ou 19 mm
  • compatibilite schmit conforama
  • comparaison mobalpa socooc
  • comment choisir la qualite des meubles de cuisine
  • caisson de cuisine de qualite
  • caisson cuisine epaisseur 19 mm

13 réponses à Quel type de mobilier de cuisine choisir ?

  • Bonjour,
    Je dois changer ma cuisine d’ici peu et j’aurai besoin de conseils sur :
    – la solidité à l’usure et griffes dans le temps des façades bois ou imitation bois
    – comment reconnaître la résistance d’un caisson de 16 mm

    • Pour vous répondre au sujet de la solidité à l’usure et aux griffures sur les façades en bois je dirai que cela dépend avant tout de la dureté du bois.
      Chez les fabricants de mobilier de cuisine, le chêne est le plus couramment employé car il est le plus dense et le plus résistant. Comparez un morceau de chêne et un morceau de pin par exemple, vous remarquerez tout de suite que les fibres du pin sont beaucoup moins serrées.
      Évitez donc les bois tendres, pin et aulne par exemple au profit de bois plus durs tels le chêne ou le châtaignier (bien que plus tendre). Un bon moyen de vous assurer que la porte qui vous est proposée soit suffisamment dure et dense, c’est d’abord son poids (à dimensions égales bien sûr) et c’est ensuite en enfonçant votre ongle dans le bois (sur l’arrière de l’échantillon, svp…), vous allez tout de suite faire la différence. Même test avec les placages de bois.
      Pour les autres matériaux, tels les nouveaux mélaminés structurés qui sont très solides il n’y a pas de problème. Par contre je vous engage à éviter les polymères (pvc moulé sur un support (la porte)) qui, s’ils donnent parfaitement l’aspect du bois restent très fragiles et aux rayures et à la chaleur !
      Quant aux griffures, s’il s’agit de celles de votre chat, votre cuisine ne risque rien si celui-ci a d’autres moyens pour se faire les griffes comme un tapis ou un objet adapté ou bien un arbre dans votre jardin, s’il y a lieu. Les trois chats qui partagent notre espace de vie n’ont encore jamais fais leurs griffes sur nos portes de cuisine. Les seuls coups qu’elle doit supporter, c’est nous qui les avons faits…
      En ce qui concerne la résistance d’un caisson en 16 mm d’épaisseur, vous n’avez pas vraiment de moyen pour tester leur résistance. Par contre je vous encourage à raisonner de la façon suivante :
      Comme c’est la densité qui assure la résistance d’un panneau (qu’il soit en 16 mm ou en 19 mm) on peut déjà faire une différence à travers le poids. Mais il est bien difficile de peser, voire de soupeser un caisson, j’en conviens ! Si vous en avez la possibilité, demandez à ce que l’on vous montre un morceau de panneau, qui aurait été scié par exemple, pour apprécier le pourcentage de fibres compressées (plus il y a d’espaces entre les fibres, moins il est dense et moins il vaut cher…).
      Il y aussi la solution de faire confiance au fabricant. Un fabricant qui se respecte et qui offre un service de qualité proposera toujours des caissons résistants, il en va de la survie de sa marque. D’autant plus qu’un matériau de qualité est toujours plus cher à l’achat qu’un matériau souvent proposé en discount… Vous remarquerez que les mobiliers de cuisine haut de gamme fabriqués en Allemagne sont pour la plupart en 16 mm.
      J’espère vous avoir été utile.
      Respectueusement.
      Philippe Dubreuil

  • Je vous remercie pour votre aide mais j’aurai donc encore quelques questions à vous poser :
    nous avons repéré une façade en orme de provence, qu’en pensez-vous ?
    Quant à l’imitation bois on nous avait dit que c’est du solide mais nous avons peur que l’aspect d’ensemble ne soit pas aussi joli que le bois.
    Nous sommes vraiment indécis sur notre choix de cuisiniste
    -Nolte
    -schmidt
    -autres ?
    Pourriez-vous nous éclairer, le choix est tellement vaste, nous avons tellement peur de nous tromper !
    Notre ancienne cuisine en chêne a 34 ans et nous aimerions en changer pour une qualité égale ou supérieure qui pourra nous satisfaire si possible autant d’années que la précédente.
    En espérant que vous puissiez nous éclairer dans notre choix
    Bien à vous

    • Bonjour,
      Désolé de vous répondre avec autant de retard, mais j’étais légèrement empêché…
      Cette façade en orme de Provence provient sans doute des cuisines Nolte, fabriquant Allemand de qualité, mais cette porte est sans doute une porte plaquée orme et non pas en orme massif (ce n’est qu’une supposition).
      Faire un choix est toujours difficile, car on prend le risque de se tromper et pas seulement pour choisir une cuisine…
      Il n’y a que votre décision qui est importante et pour que vous ayez le maximum de chances de faire le bon choix lorsque vous envisagez d’acheter une cuisine, j’ai écrit un livre : « Les Confidences d’un Cuisiniste » qui vous permet, si vous abordez votre démarche d’une façon précise et éclairée, de réussir l’achat de votre cuisine. Le tome 1 vous est proposé à l’essai durant 7 jours, gratuitement et si vous ne désirez pas acheter l’ensemble des 3 tomes, vous ne devrez rien.
      Vous trouverez sur ce site le lien qui vous conduira à la page de téléchargement (7 conseils de pro).
      Informez-vous, prenez le temps de la réflexion et prenez votre décision.
      Vous ferez ainsi le bon choix.
      Mais j’aimerai ajouter ceci : c’est davantage la qualité du prestataire (vendeur) qui est à considérer, que celle du fabricant car globalement ils proposent chacun les mêmes prestations…
      Bien à vous.
      PhD

  • Je suis sur l’achat d’une cuisine et j’ai fait trois devis. Darty trop cher pour mon budget, tendance cuisine trop cher également, mais il m’assure que c’est de la très bonne qualité, ( Acrylique ) et enfin Ixina, coup de cœur pour une cuisine en acrylique 19 mm et qui est le plus proche de mon budget.
    Tendance cuisine me dit que Ixina n’est pas un fabricant donc je vais me faire avoir , mais T.C. Il passe bien par un intermédiaire pour la fabrication de ses cuisines.
    Qu’en pensez-vous ? Pas évident de faire le bon choix. Merci pour votre aide. Cordialement

    • Bonjour,
      Je comprends votre questionnement, mais je ne peux en aucun cas vous donner un avis concernant les commerçants que vous avez rencontré.
      Par contre ce que je peux vous dire avec certitude, c’est que votre choix ne doit pas dépendre essentiellement du fabricant, car ils ont tous à peu près les mêmes processus de fabrication et utilisent des matériaux équivalents.
      Ce qui importe, c’est le ressenti que vous aurez de l’entreprise à laquelle vous allez confier la mise en place votre cuisine.
      Comment évaluer son sérieux ? Est-ce que critiquer les autres est un gage de sérieux ? Que vous propose-t-on d’une manière générale par rapport à votre projet ! A vous donc, le consommateur.
      Pour vous aider, j’ai écris « Les Confidences d’un Cuisiniste ». Vous pouvez télécharger gratuitement à l’essai pendant 7 jours le Tome 1, c’est un document suffisamment complet pour vous aider à aborder l’acquisition de votre cuisine en toute sérénité si vous suivez les indications qui y sont données.
      Revenez sur le site, vous trouverez le lien qui vous permettra de le télécharger.
      Bonne chance dans la réalisation de votre projet.
      Ph.D

  • Bonjour,
    Nous souhaitons actuellement rénover une petite cuisine dans un appartement ancien. Nous avons fait faire un devis chez Cuisinella. Le cuisiniste nous a assuré que la solidité et la qualité des meubles vendus démontés et ceux montés usine étaient équivalentes et que le temps de pose n’était que peu modifié. Ils nous recommandent de prendre le démonté par rapport au prix mais il y a quelques années ma mère a reçu le discours inverse vantant les mérites du monté usine contre le kit chez le même cuisinella. Qu’en pensez vous ?

  • Bonjour,

    Connaissez vous la marque Leitch? Si oui quel est vôtre avis?

    • Bonjour,
      Oui, je connais de réputation.
      Dans le milieu, la marque Allemande Leicht est considérée comme un produit de haute qualité.
      Mais encore une fois, il y a le produit (Leicht) et l’entreprise qui met en œuvre votre projet…
      Cordialement.
      PhD

  • pour l’instant j’en suis a la salle de bain, j’ai opté pour une baignoire dangle, j’ai mélangé des meubles de cuisines dans ma salle de bain ce qui fait tres original, les portes epices sont devenus des portes produits :), la cuisine je m’y attaque dans 2 jrs et votre site m’aide beaucoup

  • Bonjour,

    Pensez vous que la qualité des meubles but signature (ligne montée en usine) soit correcte?
    J ai un petit budgetet j aimerais ne pas prendre du kit.

    Merci par avance pour votre avis

    • Bonjour,
      En réalité je ne connais pas ce produit.
      En revanche, ce que je peux vous dire, c’est que les mobiliers fabriqués et montés en usine profitent tous, plus ou moins, du même process. L’industrie du meuble est dotée d’une manière générale de machines identiques pour leurs fabrications.
      De l’extérieur, ce que l’on ne peut appréhender, c’est la composition des matériaux utilisés pour la fabrication des cellules (densité des agglomérés et traitements de ceux-ci…). En revanche, ce que vous pourrez constater de visu, par vous-même dans une exposition, c’est la qualité des quincailleries installées sur ces meubles, notamment en constatant la qualité des caissons de tiroirs. Un test simple à faire est de manipuler les cotés des caissons d’un tiroir une fois ouvert, s’ils sont bien rigides ou s’ils se déforment un peu trop facilement lorsque vous les manipulez entre vos mains.
      Allez visiter un magasin dit « haut de gamme » et comparez avec le produit qui vous intéresse. Vous aurez là un moyen pour constater si ce qui vous est proposé correspond aux critères de qualité que vous espérez dans le produit que vous avez sélectionné…
      Mais je ne saurai trop vous conseiller de prendre en compte les autres critères de choix. Une cuisine réussie ce n’est pas seulement le choix du mobilier qui importe, c’est également les compétences des gens qui vont vous conseiller.
      C’est dans ce sens que j’ai écris ce livre : « Confidences d’un Cuisiniste ».
      Je reste à votre disposition.
      Cordialement.
      Philippe Dubreuil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *