Confidences d'un e-Cuisiniste™

Cuisiniste – 10 questions à se poser avant de rencontrer un cuisiniste

Vous avez le projet de vous équiper d’une cuisine, mais vous ne savez pas comment aborder le sujet avec le cuisiniste que vous allez rencontrer ? Voici une série de questions à vous poser avant de rencontrer ce professionnel. Vous allez ainsi gagner un temps précieux pour lui faire comprendre vos besoins et vos envies…

Donc, c’est décidé, vous allez vous lancer dans l’équipement d’une nouvelle cuisine, que ce soit pour changer votre cuisine actuelle ou bien pour équiper votre nouvel espace de vie, maison ou appartement.

Cet équipement vous tient à cœur et pour le réaliser dans les meilleures conditions de réussite, vous avez fait le choix de vous adresser à un professionnel spécialisé, vous avez fait le choix de vous adresser à un cuisiniste concepteur.

Vos différentes démarches d’approche vous ont permis de sélectionner un ou des professionnels auxquels vous allez confier l’étude de votre projet, il est maintenant temps pour vous de rencontrer celui avec lequel vous allez avancer dans cette démarche.

Mais un conseil, évitez surtout de rencontrer celui-là (bien que la chaîne des magasins « Spacial Cuisine » n’existe plus à ma connaissance), ou ceux qui emploient encore ces procédés…

Il est important que cet entretient se passe bien, afin que puisse s’établir une relation de confiance entre vous et lui, car au fil du temps vous aurez de nombreux autres rendez-vous durant l’avancement de votre projet. Voici donc une liste de points à préparer avant votre toute première entrevue.

Recevez 7 Conseils d'un Pro Avant d'Acheter Votre Cuisine
Livret d'Information Gratuit


 

01 – Comment présenter nos besoins et envies à ce cuisiniste ?

Pour cette nouvelle cuisine, malgré le sérieux et la compétence que semble afficher ce professionnel, peut-être n’avez-vous pas vraiment trouvé ce qui vous plairait dans son magasin d’exposition. Si certains modèles semblent pouvoir se retrouver d’un magasin à l’autre, peut-être n’avez-vous vu nulle part l’implantation qui correspondrait à vos desiderata.

Devez-vous, avec votre conjoint, faire confiance à ses capacités de décorateur, ou bien pouvez-vous le guider à travers des supports visuels de différentes ambiances que vous auriez relevé sur des catalogues ou bien sur le net ?

Peut-être devriez-vous préparer un dossier avec une compilation de différentes photos afin de lui présenter vos goûts et vos envies et faire une liste de vos besoins en terme d’organisation et de contraintes liés à l’espace que vous avez réservé à votre future cuisine.

Il semble évidemment préférable d’avoir anticipé ces premiers éléments et vous être préparé à ce premier entretien, ce qui est primordial pour la suite.

02 – Qu’est-ce que j’attends de ce professionnel ?

Bien évidemment vous attendez sans doute qu’il réponde à votre problématique, en terme de mobilier qui vous convienne, en terme d’agencement qui puisse vous plaire, voir vous surprendre, et également en terme de budget c’est très important.

Mais n’y a-t’il pas d’autres éléments essentiels à considérer ? Par exemple, dans le cas d’un habitat existant déjà équipé, qui devra s’occuper de la démolition et de l’évacuation de votre ancienne cuisine, et qui devra se charger des travaux annexes de préparation indispensables ?

Aurez-vous le sol à refaire ? Par qui ? Quand ?

Se peut-il qu’il faille abattre une cloison, faire ou déplacer une ouverture ?

Confierez-vous la pose de la cuisine à cette entreprise ou allez-vous vous charger de son installation ? Cette liste n’est pas exhaustive et je vous engage vivement à y réfléchir et à la rédiger.

 

Questions à se poser avant de rencontrer un cuisiniste

03 – Quel budget sommes-nous en mesure de consacrer à ce projet ?

Il est impératif que vous le connaissiez avant de vous engager dans une telle aventure.

Pour vous comme pour le concepteur qui devra répondre à votre demande, afin de vous proposer une solution, votre solution !

Ce budget devra être dispatché suivant votre problématique, s’il y a, oui ou non, des travaux à prévoir, selon vos besoins en équipements électroménager et suivant le type de mobilier que vous pourriez choisir…

Si vous ne souhaitez pas divulguer votre budget véritable auprès de votre interlocuteur, donnez-lui au moins des indications suffisamment précises afin qu’il puisse vous guider vers une gamme de mobilier, de plan de travail et d’électroménager qui puisse répondre à vos besoins.

Évitez surtout une réponse de type « nous n’en savons rien » ou « cela n’est pas important » ! Nous savons bien, vous et moi, que c’est un mensonge ! Et cela n’aide surtout en rien à ce que l’offre qui résultera de ces entretiens puisse répondre le plus justement possible à votre demande.

04 – A quelle date envisageons-nous de réaliser ce projet ?

Avez-vous des impératifs liés au temps ? Disponibilités personnelles, emménagement ou livraison de votre habitation, préparation du chantier si vous devez le gérer vous-même…

A quelle période voudriez-vous faire cet aménagement ? Pouvez-vous envisager votre projet en plusieurs tranches, notamment si des travaux préparatoires importants sont à prévoir. Sachez entre autre que les artisans ne sont pas systématiquement disponibles quand vous le désirez, selon un planning que vous auriez programmé sans les consulter.

Sachez aussi que les mobiliers qui composent une cuisine sont pour la plupart disponibles après un délai de 4 à 6 semaines minimum, ils ne sont pas en stock car fabriqués à la contremarque (sauf pour certains mobiliers en kit), tout comme certains appareils électroménager qui peuvent n’être de nouveau disponibles qu’après quelques longues semaines car fabriqués selon des principes de flux tendus, une fois le lot fabriqué épuisé.

Sachez aussi que votre cuisiniste gère également un planning, et qu’il y a dans l’année des périodes plus ou moins chargées qui feront que vous ne pourrez pas exiger une intervention à date précise à moins d’avoir pris la précaution de préparer votre projet suffisamment à l’avance…

Il est précieux d’avoir connaissance de tout cela.

05 – Ai-je un plan de la pièce sous la main, ou faut-il que j’en dessine un pour le cuisiniste ?

Peut-être disposez-vous d’un plan d’architecte de votre habitation que vous pourrez confier au cuisiniste afin qu’il travaille sur un avant-projet ? A moins que vous en ayez déjà dessiné un qui puisse lui être donné. Dans les deux cas ne lui donnez pas l’original, soit il devra en faire une copie, soit vous l’aurez faite pour lui.

Si vous n’en disposez pas, il ne vous reste plus qu’à vous atteler à la tâche et en dessiner un vous même en n’omettant pas de signaler tout ce qui pourrait présenter un obstacle ou une information importante.

De toutes façons, même s’il est important que votre relevé soit le plus précis possible, afin que l’étude qui en découlera soit également juste et que la cuisine s’intègre parfaitement dans votre espace, le professionnel concerné ne commandera jamais votre cuisine au fabricant, s’il n’a pas pris lui-même les côtes de la pièce à équiper et qu’il n’ait pu mesurer les contraintes inhérentes à cet espace.

Ne signez jamais un contrat sans que le professionnel n’ait accompli cette formalité ou qu’il se soit engagé à la remplir. C’est de sa responsabilité et non de la vôtre. Cela dit, un plan suffit dans un premier temps pour faire établir un devis.

06 – Quelles sont les contraintes relatives à la pièce à équiper et à mon environnement ?

Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, il est important de noter sur le relevé que vous pourriez réaliser les contraintes techniques liées à cet espace. Notamment les ouvertures, leur nombre, leur fonction et leur emplacement bien sûr.

Tout comme il vaut mieux ne pas oublier de signaler la hauteur sous la fenêtre et la position des arrivées et évacuations pour l’eau, l’arrivée de gaz s’il y a lieu et les emplacement des interrupteurs, des sources lumineuses et des prises électriques, ainsi que leur ampérage (si possible).

Toutefois il y a d’autres contraintes à considérer qui sont davantage d’ordre environnemental, comme le nombre de personnes qui vivent dans la maison, s’il y a lieu d’intégrer un coin repas ou bien une véritable table à manger, s’il y a des enfants en bas âge ou (et) des personnes âgées…

Tous ces éléments plus d’autres que vous découvrirez rentrent dans la création d’une cuisine, et vous en conviendrez il est important d’en informer le concepteur auquel vous aurez confié l’étude de votre projet.

07 – Y a-t-il des mobiliers ou matériels à conserver ?

Il peut s’agir d’appareils électroménager dont vous disposez déjà et que vous ne désirez pas remplacer parce que récents et en bon état de marche. Mais seront-ils facilement intégrables si vous désirez les cacher ?

Il est bon que vous sachiez, si certains concepteurs veulent bien conserver du matériel non intégrable, en le cachant derrière des portes tout comme si ce matériel était intégrable, que cela risque de poser des problèmes à posteriori.

Etant donné qu’il faudra adapter l’espace à ce matériel, cela risque de poser quelques problèmes lorsque vous voudrez le remplacer par du matériel intégrable, et de plus sachez que les matériels en pose libre ne sont pas conçus pour être enfermés dans des meubles et risquent en cela de souffrir par manque de ventilation…

Il se peut aussi que vous teniez à garder votre table à manger ou bien que vous préfériez conserver un meuble particulier dans votre espace cuisine. Attention toutefois à ce qu’il n’y ait pas trop de dissonance entre ce que vous pourriez choisir comme style de cuisine, et le mobilier que vous voudriez conserver…

Réfléchissez-y bien, pour donner des éléments concrets au professionnel que vous allez rencontrer.

08 – Est-ce que mon environnement actuel convient ou faut-il l’adapter ?

Oui, votre espace actuel – dans le cas d’une cuisine existant déjà – convient-il à vos désirs d’aménagement ? Il se peut que vous envisagiez une cuisine un peu plus grande et que votre pièce actuelle ne s’y prête pas, d’autant plus si vous avez envie de satisfaire à une très forte tendance actuelle qui est celle de l’intégration d’un îlot, par exemple.

Il peut y avoir plusieurs solutions, ou pas ! Cela va dépendre des pièces adjacentes dont vous disposez et de leurs fonctions.

Parfois vous pourrez condamner une porte dans votre cuisine pour disposer de davantage d’espace, et (ou) faire tomber une cloison d’une pièce adjacente pour en occuper totalement ou partiellement l’espace.

Si cela devait être dans vos projets, n’omettez pas d’en informer votre cuisiniste afin qu’il trouve avec vous une solution qui vous convienne.

09 – De quoi avons-nous envie comme type de mobilier et style de cuisine ?

Cette question vous sera probablement posée par le concepteur, et si vous n’avez pas de références précises à lui monter dans son espace de vente ou sur son catalogue quant au type de mobilier choisir, vous pourrez le guider vers ce que vous aimez en lui présentant le dossier que vous aurez préparé en amont, comme nous l’avons vu dans le paragraphe qui explique la façon dont vous pourriez présenter vos besoins et vos envies.

Cette démarche devrait mettre votre cuisiniste concepteur sur la bonne voie d’une réalisation qui pourra certainement vous surprendre, s’il a su bien analyser vos exigences.

10 – De quoi est-ce que nous ne voulons pas ?

A l’inverse de la question précédente, sachez exprimer ce que vous ne voulez surtout pas, en tant que style de mobilier, de finitions, de couleurs, de matières, de matériels, ou même d’agencement, d’autant plus si vous envisagez de modifier votre espace.

Il vaut mieux donner ces précisions au départ afin d’éviter des malentendus qui pourraient engendrer des incompréhensions, faire que le concepteur parte dans une mauvaise direction, et ne réponde pas correctement à votre problématique.

En conclusion

Avant de vous présenter devant un concepteur de cuisine en particulier, pensez à vous préparer.

C’est l’un des principaux conseils, parmi de nombreux autres, que vous trouverez sur notre guide. Ce guide a été écrit spécialement pour vous, vous qui envisagez de vous équiper d’une cuisine aménagée.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Si vous avez des remarques à faire sur cet article, ou que vous désiriez un complément d’information, vous pouvez le faire en ajoutant un commentaire ci-dessous. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

 

Incoming search terms:

  • www commentchoisirsacuisine com
  • anything
  • quelles questions posées à un homme par texto avant de le rencontrer
  • quand faut il acheté sa cuisine
  • quelles question a poser pour une cuisine incorpore
  • question a poser lors devis cuisine
  • question a poser vente de cuisines
  • questions a poser cuisiniste
  • QUESTIONS A SE POSER AVANT DE FAIRE SA CUISINE

2 réponses à Cuisiniste – 10 questions à se poser avant de rencontrer un cuisiniste

  • bonjour,
    je vous remercie de tous ces conseils qui me conforte dans la première étape de la conceptualisation de mon projet de cuisine
    je reste sceptique quant au choix du cuisiniste, mon projet est de faire une cuisine dans une véranda de 36 m2 dans le 41 ,construite que pour cette fonction , de ce fait cela fait il y aura un besoin de mobilier conséquent , j’hésite entre le bas de gamme (ikéa) où je pense avoir tous les produits et le moyen ( schmidt) devis en cours mais peur de me faire avoir ……
    merci encore pour vos conseils

    • Merci pour votre commentaire.
      Si je puis me permettre, je vous invite à aller vers le meilleur conseiller. Il ne suffit pas de savoir utiliser un logiciel de dessin pour implanter une cuisine, il faut aussi appréhender les subtilités qui ne manqueront pas de se produire sur votre chantier à venir…
      Donc, choisir le meilleur pro en premier lieu…
      Bonne journée.
      PhD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *